E. Noel Spinelli      

E. NOËL SPINELLI, C.M., C.Q., PRÉSIDENT ÉMÉRITE

Président du conseil d'administration du Groupe Spinelli, pendant sa carrière, c'est dans le domaine culturel que E. Noël Spinelli s'est impliqué. Citons : l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, le Conseil des arts de Montréal, le Centre national des arts, la Corporation de la Place des arts.

En ce moment, il siège au conseil d'administration de l'Orchestre de chambre et de la Fondation I Musici, l'Opéra de Montréal et au Comité consultatif de la Faculté de musique de l'Université McGill. M. Spinelli adore la musique et il a joué un rôle actif dans des activités permettant à la population de découvrir et d'apprécier la musique et le chant. Il a fondé et s'est impliqué tour à tour dans Les Concerts Spinelli, à l'Atelier des arts lyriques de Lachine ou aux Concerts Lachine.

Récemment, il a présidé le comité de restauration des grandes orgues Casavant de l'église des Saints-Anges à Lachine. Ce grand projet a nécessité la réalisation d'une collecte de fonds importante permettant aussi de créer une fondation qui assurera la pérennité de cet instrument de grande valeur.

Tout au long de sa carrière, M. Spinelli a reçu plusieurs prix et s'est mérité de nombreux honneurs. Citons : Bénévole de l'année à Lachine (1983), Prix Arts-Affaires attribué par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et par la Ville de Montréal pour son appui sans cesse renouvelé aux arts (1992), le Prix Lescarbot remis par le gouvernement du Canada en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la vie culturelle de la région de Montréal de même que la médaille du 125e anniversaire de la Confédération canadienne pour son apport au bien-être de sa communauté (1993), l'ordre du Canada soulignant ses activités philanthropiques (2001), la Médaille du jubilé de Sa Majesté la reine Élisabeth II (2002), « Award of Distinction » de la Faculté des arts de l'Université Concordia (2004), Mérite civique de l'arrondissement Lachine (2006) et enfin le prix Unio remis par la Chambre de commerce du Sud-Ouest de Montréal à titre de personnalité de l'année (2006).

         
Bertin Nadeau      

BERTIN F. NADEAU, CO-PRÉSIDENT

Bertin Nadeau, le propriétaire et président du conseil d’administration de Casavant Frères, détient un doctorat en administration de l’Université de l’Indiana. De 1969 à 1976, M. Nadeau était professeur à l'École des hautes études commerciales de Montréal. En 1976 il quitta l'université afin de poursuivre sa carrière comme entrepreneur. C’est à ce moment qu’il acquiert Casavant Frères. De 1982 à 1994, il a été président du conseil et chef de la direction de Unigesco Inc, société de gestion qui détenait, entre autres, une position de contrôle dans Provigo Inc. Monsieur Nadeau fut président du conseil et chef de la direction de Provigo Inc. de 1989 à 1993. Depuis 1994, M. Nadeau est président du conseil et chef de la direction de sa société de gestion personnelle, GescoLynx Inc. En 1997, il renoue avec l’enseignement en devenant professeur associé à HEC.

Au cours de sa carrière, M. Nadeau fut membre de plusieurs conseils d'administration d'entreprises publiques et privées. Il a reçu de nombreuses reconnaissances pour son travail, dont celle de l’Académie des anciens de l’Université de l’Indiana, celle de la fédération Québec-Acadie ainsi que de la faculté de commerce et d’administration de l’Université Concordia. De plus, l’Université Queen’s, l’Université de Moncton, l’Université Sainte-Anne et l’Université Bishop’s lui ont décerné des doctorats honorifiques. Son intérêt pour les arts l’a conduit à faire partie du conseil d’administration du Banff Centre de 1996 à 2002 et à chercher de nouvelles façons de sensibiliser le grand public aux attraits de l’orgue à tuyaux. M. Nadeau est aussi membre du conseil d’administration du Concours international d’orgue du Canada (CIOC).

         
     

MICHEL LABONTÉ, CO-PRÉSIDENT

Michel Labonté a acquis une vaste expertise au cours d’une carrière menée dans plusieurs institutions québécoises d’importance, notamment à la Banque nationale du Canada où il a occupé successivement les postes de premier vice-président Finances et Contrôle, premier vice-président Finances, Technologies et affaires corporatives et conseiller à la direction. Auparavant, il a passé dix ans ( 1983-1993) au sein de l’équipe de direction d’Hydro-Québec où il a occupé, entre autres, le poste de vice-président exécutif, Finances et Administration. Entre 1975 et 1983, il a exercé diverses fonctions au gouvernement du Québec, notamment au Conseil du trésor et au ministère des Finances où il a occupé le poste de sous-ministre adjoint aux politiques financières et aux sociétés d’État.

Depuis sa retraite de la Banque nationale du Canada en 2006, M. Labonté agit comme administrateur de Sociétés. Il est actuellement membre du Conseil d’administration de Metro Inc où il agit également comme président du comité d’audit, du conseil de la Banque Laurentienne du Canada où il agit comme président du comité de gestion des risques, ainsi que du conseil de Otéra Capital, où il est membre du comité de gestion des risques et président du comité de vérification.

M. Labonté poursuit de nombreux engagements philanthropiques. Il est présentement membre du conseil d’administration et secrétaire du Concours international d’orgue du Canada. Il a également oeuvré pendant près de 20 ans au Conseil d’administration des Grands Ballets canadiens de Montréal et a également été président du conseil d’administration de l’Orchestre de la Francophonie canadienne pendant plus de 6 ans.

M. Labonté détient un baccalauréat en architecture de l’Université McGill ainsi qu’une maîtrise en urbanisme de l’Université de Montréal. Il est membre de l’Institut des administrateurs de sociétés.

         
     

BRUCE D. BOLTON

Natif de Montéal, Bruce D. Bolton porte un intérêt marqué pour la musique, le militaire et le patrimoine culturel. Titulaire d'un baccalauréat de l'Université McGill en 1972, il joue de la cornemuse depuis l'âge de 10 ans et est au service du régiment Black Watch au Canada depuis presque 45 ans.

Il était directeur du Musée Stewart au Fort de l'Île Ste-Hélène avant d'occuper son poste actuel de directeur général de la Fondation Macdonald Stewart. À titre d'ancien président du Comité de liturgie et musique de l'église St. Andrew et St. Paul, M. Bolton joue un rôle déterminant dans le choix du programme musical de l'église, laquelle est dotée d'un chœur et d'un orgue Casavant impressionnants. 

         
Diane  Bradshaw      

DIANA BRADSHAW

Dans les année 60 et 70, Diana Bradshaw travaille comme administratrice au Festival de Glyndebourne en Angleterre.

Elle était mariée au défunt chef d'orchestre Richard Bradshaw -- qui était organiste et chef de chœur au début de sa carrière, et qui a gardé son amour pour l'orgue toute sa vie. Diana Bradshaw a brièvement travaillé pour Grace Cathedral à San Francisco et pendant 30 ans a assisté son mari dans le développement de sa carrière, qui l'amène à voyager aux États-Unis, en Europe, en Asie, en Russie et au Canada.

Diana Bradshaw a donné son temps à de nombreuses organisations dont le Centennial Infant & Child Centre pour les enfants ayant des besoins particuliers et a déjà été membre du conseil d'administration d'un théâtre de Toronto. Elle est maintenant bénévole pour le Canadian Opera Company Archives, St. Catherine's Chapel in Massey College de l'Université de Toronto et Cathedral Church of St. James, Toronto, (incluant le comité de  musique).

         
Heather Clark      

HEATHER CLARK

Heather Clark occupe le poste de Directrice de l'avancement du Perimeter Institute of Theoretical Physics à Waterloo en Ontario, où elle chapeaute l'appui du secteur privé.

De 2012 à 2015, Heather Clark était la directrice du développement et des campagnes de mobilisation de fonds de la société du Massey Hall et du Roy Thomson Hall à Toronto, et de 1996 à 2012, elle occupait le poste de Directrice de marketing et du développement. En 2002, Heather a dirigé la campagne de mobilisation de fonds de 24 millions $ visant la mise en valeur du Roy Thomson Hall et la première phase de la campagne de revitalisation du Massey Hall.

Avant de se joindre à la société du Massey Hall et du Roy Thomson Hall, Heather a passé 10 années avec l'orchestre baroque Tafelmusik en tant que directrice du marketing et du développement. De 1983 à 1986, elle a dirigé les collectes de fonds individuelles pour la Canadian Opera Company. Diplômée de la Faculté de musique de l'Université McGill, elle détient une maîtrise en administration des affaires de l'université d'État de New York (SUNY).

De 2002 à 2012, elle a été chargée de cours à temps partiel dans le cadre du programme de la maîtrise en administration des affaires (arts et médias) de la Schulich School of Business, à l'Université York. Elle a siégé aux conseils d'administration de la fondation Glenn Gould, de l'école Alan Howard Waldorf, et de la Toronto Alliance for the Performing Arts (TAPA).

 

         
     

MARC DESERRES

Marc DeSerres est connu en tant qu’homme d’affaires.  Depuis 1980, il est président de DeSerres Inc., une entreprise de commerce de détail offrant du matériel d’artistes et de loisir créatif.  DeSerres est établi depuis plus de 100 ans soit en 1908.  Monsieur DeSerres est le petit-fils du fondateur Omer et l’entreprise compte actuellement 34 succursales à travers le Canada.

Monsieur DeSerres a été membre du conseil d’administration du Musée d’art contemporain de Montréal de 1998 à 2012 et président de ce conseil d’administration de février 2004 à juin 2012. De plus, il siège au conseil d’administration de Métro depuis janvier 2002.  Il est membre du comité de vérification et du comité de régie d’entreprise de Métro.

Il a également été membre du conseil d’administration et du comité exécutif du Conseil québécois du commerce de détail de 1994 à 2004. Il a aussi été président de la campagne de collecte de fonds de la Fondation du cégep du Vieux-Montréal de 1996 à 1997 et président en 1995 du conseil d’administration du Studio de musique ancienne dont il a été membre de 1990 à  1995.

Marc DeSerres a obtenu son baccalauréat en administration à l’Université Concordia en 1975.

 

         
Joan Ivory      

JOAN FRASER-IVORY

Née à Montréal en 1933, Joan Fraser-Ivory fait ses études à The Study, à Montréal, puis à Netherwood, Rothesay, N.-B. et rentre à Montréal où elle obtient son B.A. de l'Université McGill en 1954.

Très impliquée dans plusieurs organisations communautaires, madame Fraser-Ivory fait partie de la Junior League depuis 1951. Elle s'implique activement au Musée des beaux-arts de Montréal : présidente du conseil d'administration (1962-1963), membre de l'Association des bénévoles depuis 1965, présidente du comité exécutif (1981-1986), membre des Amis du Musée depuis 1981, présidente du comité des acquisitions des œuvres du 19e siècle depuis 2003 et membre du comité des arts décoratifs depuis 2004. Elle participe aux travaux du Comité consultatif du doyen de la Faculté de musique de McGill depuis 1999. De 1989 à 1996, elle siégeait au conseil d'administration du Ballet national du Canada.

Dans le domaine de la santé, Joan Fraser-Ivory a siégé au conseil d'administration du l'Institut thoracique de Montréal (1975-1989), à la Fondation de cet Institut depuis 1980, au conseil d'administration de l'Hôpital Royal Victoria (1990-1998), le Centre universitaire de santé McGill depuis 1991 et enfin la Fondation du CUSM depuis 1999.

 

         
     

JEAN-WILLY KUNZ

Jean-Willy Kunz est le premier organiste en résidence de l’Orchestre symphonique de Montréal. En plus de jouer avec l'orchestre ainsi qu'en récital, il assure le développement et la mise en valeur du Grand Orgue Pierre-Béique de l'OSM, installé dans la Maison symphonique de Montréal. Jean-Willy Kunz a étudié l'orgue avec Louis Robilliard et Mireille Lagacé, puis à l'Université McGill où il a obtenu un doctorat avec John Grew. Il est lauréat de plusieurs concours d'orgue, dont le Concours international d'orgue du Canada où il s'est mérité le troisième prix et le prix du public Richard-Bradshaw en 2011.

Sa discographie comprend plusieurs enregistrements qui dénotent la polyvalence de ses influences musicales : orgue et orchestre avec l'OSM ; André Gagnon Baroque pour clavecin et orchestre symphonique ; musiques traditionnelles des Balkans pour saxophones et orgue ; deux messes de Théodore Dubois pour chœur et orgue ; musique française du 20e siècle pour clavecin, flûte et clarinette ; chanson québécoise avec Pierre Lapointe ; musique baroque avec l'ensemble Caprice ; musique de Noël avec Marie-Josée Lord ; bande originale de plusieurs courts-métrages. Il a co-écrit un livre sur l'organiste allemand Helmut Walcha (Do Bentzinger, 2004), ainsi qu'un article intitulé L'orgue et le regard de l'écoute (Presses de l'Université de Montréal, 2014).

En septembre 2015, Jean-Willy Kunz a été nommé professeur d'orgue au Conservatoire de musique de Montréal.

         
     

FÉLIX MARZELL

Félix Marzell est cofondateur et designer industriel chez DIX au carré. Après un premier diplôme à l'École nationale de lutherie, sa curiosité autour de l'objet sonore, des matériaux et de leur mise en forme l'a mené à l'Université de Montréal, où il a obtenu un diplôme en design industriel, en 2011. Un an plus tard, avec un ami ingénieur, Marzell a fondé Dix au carré, un atelier unique à Montréal.
         
Peter Partridge      

PETER PARTRIDGE

Peter a pris divers rôles au sein de firmes de gestion de patrimoine depuis 1970, incluant conseiller en investissement, gestionnaire de portfolio, directeur de succursale et vice-président. Il commence sa vie professionnelle à Kingston, en Ontario, comme musicien. Il a été nommé organiste adjoint à Westminster Abbey lorsqu'il était étudiant à l'Académie de musique, à Londres, en Angleterre. Il résidait alors à l'Abbey Choir School dans le Dean's Yard où il occupait le poste de directeur musical. Après ses études, Peter est revenu au Canada pour devenir directeur musical du Ridley College de St. Catharines où il a enseigné pendant cinq ans. Au début de 1970, il s'est joint à l'équipe d'A.E. Ames and Co. en tant que conseiller en investissement. Il a entretenu son amour pour la musique en assumant les fonctions d'organiste et de chef de chœur à l'église St. Paul Street United pendant 27 ans, avant de prendre sa retraite en 1997.

         
Sabine Pletat      

SABINE PLETAT

Sabine Pletat a étudié à l'Université de Hambourg où elle a obtenu son diplôme en droit en 1988. En 1986, elle avait aussi fait un stage d'études de 4 mois à l'Université de Toronto. Dès 1988, elle entreprend une carrière en Allemagne où elle se spécialise en droit commercial, de la famille et en gestion des successions.

De 1989 à 2003, en plus de son travail d'avocate, Madame Pletat agissait comme présidente et chef de la direction du Chœur symphonique de Hambourg. Avec plus de 100 ans d'histoire, cette institution musicale est l'une des plus célèbres du nord de l'Allemagne.

Pendant les 14 ans de son mandat, le Chœur a consolidé sa réputation d'innovation en présentant des concerts composés de trésors du répertoire vocal peu connus et rarement présentés devant le public.

En 2003, Madame Pletat s'installe à Montréal où elle devient directrice générale de l'Académie Bach. Elle dirige l'organisme jusqu'à la première édition du Festival Bach de Montréal en 2005 et poursuit son travail auprès de l'organisme.

         
       

WAYNE K. RIDDELL

Considéré comme l'un des chefs de chœur les plus accomplis du Canada, on attribue à Wayne Riddell l'honneur d'avoir remonté le niveau des chorales d'église et des chorales de chambre au Canada, tout en explorant un éventail de styles musicaux du répertoire standard à la musique de compositeurs contemporains canadiens. Fondateur et ancien directeur de l'Ensemble vocal Tudor, M. Riddell et les chanteurs ont fait des tournées partout au pays; leurs concerts ont souvent été diffusés sur Radio-Canada. Il est également pédagogue reconnu, « un chef de chorale de génie ». Organiste et maître de chapelle à Westmount Park United, Erskine and American United, et l'église de St. Andrew et St. Paul, Wayne Riddell est diplômé de l'Université McGill, où il a également enseigné. Il est le récipiendaire de nombreux prix, dont le premier prix Healey Willan du Conseil des arts du Canada, ainsi que l'Ordre du Canada.

     

YOLAND TREMBLAY

Monsieur Yoland Tremblay est détenteur d'un baccalauréat en administration, d'un certificat en relations industrielles et en droit. Il est membre actif de plusieurs associations à caractère social et culturel.

Il fut directeur général de la Fabrique Notre-Dame de Montréal 1995 à 2016, regroupant les activités de la basilique Notre-Dame de Montréal ainsi que celles du cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

Il est membre du conseil d’administration du Musée du Château Dufresne et du Fonds d’entraide paroissial de l’archevêché de Montréal.

Il est membre fondateur de l’Institut du patrimoine funéraire du Québec et agit à titre de président de l’organisation vouée à la promotion, à la sauvegarde et à la conservation du patrimoine. Il participe à l’écriture et à l’édition de plusieurs opuscules traitant de patrimoine dont le guide des cimetières du Québec.

Il est membre de plusieurs comités dont le mandat est orienté vers la protection du patrimoine religieux.

Au cours de sa carrière, il occupa divers postes de direction dans le secteur privé, notamment chez Télé-Métropole Inc., Caloil Inc., Fiducie du Québec ainsi que dans le secteur public au sein de sociétés œuvrant sur le territoire de la Baie James dans les domaines de l'ingénierie, des mines, de l'environnement, de la restauration, des télécommunications et de l'administration municipale.

       

JAMES BAILEY, OAA, MRAIC, CAHP

Dans sa vie professionnelle, James Bailey a mené de front la carrière d’organiste et celle d’architecte. C’est lorsqu’il réussit à combiner ses deux passions qu’il se sent le plus heureux.

Il a entrepris des études en architecture à l’Université Carleton, à Ottawa, tout en suivant une formation privée d’organiste avec William France et Godfrey Hewitt.

Natif d’Edmonton dans l’Ouest canadien, il a trouvé l’orientation politique pour le bilinguisme sous Pierre Elliott Trudeau stimulante. Son premier poste d’organiste était à l’église Saint-Marc, une congrégation principalement huguenote de l’Église unie du Canada, tandis que sa première expérience en architecture était avec les associés d’Arcop de Montréal, une firme qui avait pour mandat la réalisation du Centre national des arts d’Ottawa.

Dans les années qui suivirent son emploi chez Arcop, James continua sa formation d’organiste avec André Fleury à la Schola Cantorum de Paris, puis avec Michel Chapuis, Lionel Rogg et Francis Chapelet ainsi que Raphaël Tambyeff dans le cadre de plusieurs académies d’été.

De Paris, James a effectué un retour aux sources en Alberta, où il travaille pour le bureau de Douglas Cardinal Architect Ltée. La firme a remporté la compétition nationale pour la conception de ce qui est aujourd’hui le Musée canadien d’histoire, anciennement connu sous le nom de Musée canadien de la civilisation. À titre de « coordinateur du design » du projet, James a passé trois ans à faire la navette entre Edmonton (équipe de design architectural), Ottawa (client et site) et Montréal (architecte associé et ingénieurs sous-consultants).

En quittant la firme Cardinal, James commença la pratique privée. James Bailey Architect est reconnu à ce jour pour son travail lié aux bâtiments historiques.  La firme possède une expertise pour le réaménagement des espaces de cultes des églises, en réponse à des changements liturgiques, en offrant une flexibilité accrue, un accès sans obstacles des lieux, et des améliorations au niveau acoustique. De plus, James a travaillé à la conception de sept salles de spectacle, trois d’entre elles où James Bailey Architect était architecte délégué.

Pendant plus d’une décennie, James a occupé un poste à la faculté du Département d’architecture du collège Sheridan. Il a établi le Fond de dotation James Bailey Architect en 2010 pour aider les étudiants en technologie de l’architecture à atteindre un statut professionnel par le biais d’études universitaires. En 2015, il a créé la Fondation Berriman Bailey sous la Loi canadienne sur les organisations à but non lucratif pour le soutien de causes liées à ses intérêts en architecture, en musique et pour l’humanitaire.

James entretient un lien de longue date avec le Collège royal canadien des organistes, et en a été le président national de 2014 à 2016.

 

Patrons d'honneur

 

Marie-Claire Alain (1926-2013) (Paris)
Professeur et organiste de réputation internationale

 

 

Lucien Bouchard, (Montréal)
Avocat, premier ministre du Québec de 1996-2001

 



Barrie Cabena (Guelph)
Organiste et compositeur

 



Raymond Daveluy (Montréal)
Organiste et compositeur



Sir Andrew Davis, (Londres)
Directeur musical, Lyric Opera of Chicago

 



Ronald N. Mannix (Calgary)
Homme d’affaires et philanthrope

 

 

Kent Nagano, (Montréal)
Directeur musical, Orchestre symphonique de Montréal

 


Richard Bradshaw (1944-2007) (Toronto)
Directeur artistique de la Canadian Opera Company et organiste

 


Père Fernand Lindsay (1928-2009) (Joliette)
Pédagogue et fondateur du Festival international de Lanaudière, membre fondateur du Concours international d'orgue du Canada