Voici quelques détails sur trois orgues de Montréal. Ces orgues sont fréquemment utilisés pendant les Concours du CIOC.

Le concours 2017 a eu lieu dans trois églises différentes, abritant chacune un orgue distinct

Église de l'Immaculée-Conception
Église Saint-Jean-Baptiste
Basilique Notre-Dame

 

Église de l'Immaculée-Conception

WWW : http://www.paroisse-immaculee-conception-montreal.com
Adresse : 1855, rue Rachel est, Montréal QC (carte)
Téléphone :514.526.5961
Métro : Mont-Royal
Composition de l'orgue

Church of the Immaculate HeartL'ÉGLISE :

Entre 1886 et 1895, une dizaine d'églises importantes sont construites à Montréal, parmi celles-ci, l'église de l'Immaculée-Conception, en 1889, qui compte plus de 5 300 mètres carrés (57 028 pieds carrés).

L'architecte, Georges-Émile Tanguay, qui n'est pas un spécialiste de l’art gothique mais qui est bien au fait des techniques nouvelles, propose un temple de style néo-roman.

Pour la première fois en Amérique du Nord, on utilise l'acier dans la construction d'une église. Cette innovation permet d'avoir une nef sans colonnes, mais entraîne la nécessité d'abaisser la voûte dont l'acoustique ne sera que meilleure.

L'ORGUE :

Von Beckerath, 1961

• 3 claviers manuels, 38 jeux, 56 rangs 
• Traction mécanique et de jeux

L'orgue de l'Immaculée-Conception est construit par Rudolf von Beckerath et inauguré le 24 septembre 1961. Beckerath avait déjà ému Montréal par la limpidité de son deux-claviers de Queen Mary Road United Church et la majesté unique du cinq-claviers de l'Oratoire Saint-Joseph. À l'Immaculée-Conception, il couronne sa trilogie par un instrument d'une grande poésie.

  

 

Église Saint-Jean-Baptiste

WWWhttp://www.eglisesaintjeanbaptiste.com
Adresse : 305, rue Rachel est, Montréal QC (carte)
Téléphone : 514.526.5961
Métro : Mont-Royal
Composition de l'orgue

St Jean BaptisteL'ÉGLISE :

Une première église est construite en 1873-74. Cette église est détruite par le feu en janvier 1898. Cet incendie emporte le splendide clocher qui sera remplacé par les deux couronnes que nous connaissons aujourd'hui.

Pour la construction de la deuxième église, la fabrique propose alors un concours aux architectes catholiques de la ville. Le lauréat, Émile Vanier, en prépare les plans et l'église sera construite de 1899-1903. Cette église devint la proie des flammes le 27 juin 1911. Disparaissent dans les flammes, toute la finition intérieure, la toiture et la coupole; la partie haute des murs extérieurs est également endommagée.

La troisième église est construite de 1912 à 1914. L'architecte construit une église trapue à la nef très large dotée de huit rangées de banquettes doubles pouvant accueillir 2 200 fidèles. Les interminables galeries latérales contournent tout le chœur et peuvent accueillir plus de 1 000 fidèles. L'église, qui a fait l'objet de rénovations en 1987 sous la direction de l'architecte John Bland, a été citée comme « monument historique », par la ville de Montréal, en 1990.

L'ORGUE :

Casavant, Opus 615, 1915/1996

• 4 claviers manuels, 65 jeux, 92 rangs
• traction électro-pneumatique

La deuxième construction de l’église contenait un orgue de la maison Casavant (Opus 448) construit en 1908, de 59 jeux répartis entre quatre claviers et pédalier ainsi qu'un petit instrument de 7 jeux sur un clavier installé en la chapelle Saint-Louis. Ces deux instruments ont été détruits lors de l'incendie de 1911. Une fois l'église reconstruite, Casavant Frères proposa un devis pour un grand orgue de 61 jeux (Opus 615) réparti entre 4 claviers manuels et pédalier. Depuis, sept jeux ont été rajoutés à l’orgue. Ce grand orgue reflète aujourd’hui la tradition de l'orgue symphonique français.